Personal blogs from abroad students at L'École de design Nantes Atlantique
04 août 2013
02 août 2013
Balade dans les Himalaya en jeep. La région du Ladakh nous…


Leh, LadakhDrapeaux tibétains, Leh, LadakhLeh, LadakhLeh, LadakhLeh, LadakhTsomoriri lake, LadakhTsomoriri lake, LadakhTsomoriri lake, LadakhTsomoriri lake, LadakhTsomoriri lake, Ladakh

Balade dans les Himalaya en jeep. La région du Ladakh nous offrent des paysages inoubliables tel que le lac de tsomoriri (240km de Leh).

Bangalore
19:34

01 août 2013
31 juil 2013
Rothang road, la tumultueuse route MANALI-LEH.

J’ai presque atteint le sommet du monde…

Départ de Manali à 2h du matin pour l’ultime ascension. Une petite vingtaine d’heures nous attendent pour rejoindre le sommet du Ladakh, 20 heures de ma vie que je n’oublierai jamais.

Souvenir impérissable. La route de Manali est un chemin tumultueux et sinueux qui sillonne les montagnes du Ladakh. C’est un défi de la nature. Le minibus arpente les roches et frôle les ravins, il traverse des plaines lunaires et nous fait découvrir les neiges éternelles des Himalaya. Il parcourt des cités mystérieuses et nous fait voyager à travers des grands canyons. C’est un décor irréel et différent à chaque tournant, le bus s’engage dans des rivières et traverses des troupeaux de pashmina sans aucune crainte. Les paysages semblent sortir tout droit des contes merveilleux. Les quelques nomades que nous croisons nous offrent leur plus beau sourire et nous accueillent comme si notre venue était attendue. Le bus entame désormais l’ascension du deuxième col le plus haut du monde. Me voilà surplombant la vie, sans un mot j’observe de mes petits yeux un monde qui me parait hors de portée.

Mes écrits et mes photos ne suffiront jamais à décrire cette journée de façon exhaustive.

Elle restera donc gravée dans ma mémoire, souvenir indélébile qui me rappellera dans mes moments d’absence la beauté de ce que le monde peut nous offrir.

Bangalore
11:21

30 juil 2013
Halo madam one photo please !!

Les enfants sont merveilleux..

Détectant à des kilomètres à la ronde notre œil se plisser derrière le viseur de nos fidèles compagnons numériques, les bambins affluent, sortis de nulle part semble-t-il, et se placent dans le champ, jouant des coudes et riant aux éclats. Ils réclament un clic, pour immortaliser leur trombine dans notre périple. Reste inexpliqué à ce jour pourquoi la plupart des sourires s’effacent devant l’objectif, se changeant en regards graves et sérieux..

Hélène

Manali, Himachal Pradesh Petit havre de paix perdu quelque part…


Manali, Himachal PradeshManali, Himachal PradeshManali, Himachal PradeshManali, Himachal Pradesh

Manali, Himachal Pradesh

Petit havre de paix perdu quelque part dans les montagnes de l’Himachal. La température est agréable et l’air pur, les poumons nous disent merci !


Prochaine étape: l’ascension jusqu’à Leh. Un souvenir inaltérable…

Bangalore
16:40

Chandigarh. Des routes droites, des places de parking, des…


Solen, ChandigarhChandigarhChandigarhChandigarh

Chandigarh. Des routes droites, des places de parking, des allées propres, de la verdure, des parcs, des ronds-points…

Sommes-nous toujours en Inde? Le Corbusier a planifié la ville de Chandigarh, voilà ce qui explique l’absence du bazar indien quotidien que nous avons l’habitude de côtoyer. On aime ou on aime pas, Chandigarh est une ville reposante et après un an passé dans ce pays c’est agréable d’avoir l’esprit au calme, mais si l’on recherche l’Inde authentique, ce n’est pas l’endroit adéquat.

Nous y resterons une nuit avant d’entamer la grande expédition dans le nord.

Prochaine étape: Manali.

Bangalore
16:01

Les joies (ou colères) de l’Inde. Un train manqué.

Un an que nous sommes en Inde et nous n’en avons pas fini avec les arnaques…

Arrivées saines et sauves à Delhi, en voilà une bonne nouvelle, la mauvaise est l’épisode de la gare le lendemain…

 Nous n’avons passé qu’une nuit à Delhi, j’ai apprécié le transit bien que cette ville mérite surement de s’y attarder plus d’une journée.

26 juin, gare de Delhi, un train pour Chandigarh est prévu à 7h30, réservé depuis longtemps on ne se stresse donc pas mais arrivons tout de même un peu en avance.

C’est à ce moment qu’un homme s’improvisant contrôleur de billet nous annonce que notre train est annulé. Un peu étonnées mais convaincues par sa « carte d’employé » il nous envoie vers une agence pour (soi-disant) se faire rembourser notre billet afin d’en prendre un nouveau. C’est finalement dans une agence touristique que nous nous retrouvons avec un vendeur nous assurant qu’aucun autre train n’est disponible, en revanche il nous propose un package pour une semaine à Srinagar sur un houseboat… MAIS OUI C’EST EXACTEMENT CE QUE L’ON RECHERCHE !

Il tente de nous dissuader d’aller à Chandigarh et Manali mettant en avant les inondations ayant lieu dans l’Uttarakhand, nous assurant que ces destinations sont à hauts risques.

On se bataille avec lui, on ressort en colère et repartons en direction de la gare. Notre train initial était déjà parti, parce que non il n’avait pas été annulé…

On s’est fait avoir comme des bleus… ou comme des blancs ça marche aussi. Je suis donc d’une humeur massacrante, je lance des regards noirs à qui voudra les voir…  On a du attendre le prochain train qui partait dans l’après-midi, un peu plus de 6 heures donc à ruminer ma colère contre cet homme qui nous aura pris du temps, de l’argent et ma bonne humeur !

Nous sommes arrivées à Chandigarh en fin de journée. Après cet épisode irritant à la gare on apprécie la gentillesse d’un indien qui passera la soirée à nous dégoter un hôtel.

Bangalore
15:49