Personal blogs from abroad students at L'École de design Nantes Atlantique
23 août 2016
12 août 2016
11 août 2016
We have been expecting this “nature” weekend the whole week. A…

We have been expecting this “nature” weekend the whole week. A nice weekend to relax from the hectic week, to escape from the Torontonian humid heat and finally to get some rest. Hell, yes, this weekend sounded like a well-deserved reward but at that time we were not aware of how insane and difficult this weekend would actually turn. 

Algonquin Park is well-known for the stunning Canadian landscapes and well-known for camping and canoe. Our campsite is already booked; we happily get ourselves on the way to reach the place along with our 2 canoes, our luggage and the cooler boxes (including the beers!). We might have been a little bit too ambitious for this trip which took us 8 hours. We needed relentlessness, our big muscles, and a few swear words to survive. Many died, I’m of course talking about mosquitos, the craziest mosquitos ever (India means nothing compared to Canada!), they were apparently starving since weeks. We crossed 3 lakes paddling for hours and did 2 long portages in the forest. At 8pm we safely reached the campsite and relaxed taking a bath in the lake enjoying the sunset. 

It is one of the craziest and the most exhausting experience I have ever lived. While drinking our beers we couldn’t stop thinking of the tomorrow’s long way back… 8am here we go. After 7 hours, a few more mosquito bites we’re alive and just wished we had not experienced such a terrible weekend.

 We went through hell but it will remain an unforgettable experience and let’s be honest, it was worth it for the landscapes!

Clémence

Le Week-end nature tant attendu par nous 4. Un week-end pour se…

Le Week-end nature tant attendu par nous 4. Un week-end pour se reposer d’une semaine harassante rythmée par des projets à répétition, une chaleur étouffante, humide et trop peu de sommeil. Oui ce week-end sonnait donc comme une récompense bien méritée mais c’était sans savoir que cette fin de semaine s’annonçait plutôt comme une épreuve de plus, celle qui mènera chacun de nous au bord de la crise de nerf.

Algonquin Park en Ontario est connu pour ses paysages magnifiques, typiquement canadiens, le camping et les traversées des lacs en canoë. Le campement réservé, nous voici en route pour le rejoindre armés de nos 2 canoës, de notre matériel, de notre bonne humeur et des quelques bières qui valdinguent à droite à gauche dans les glacières. 

Un peu trop ambitieux nous n’avons pas mesuré la difficulté de l’épreuve. Il nous aura fallu presque 8h pour rejoindre notre campement, de l’acharnement, des muscles, des crises de nerf, des jurons, beaucoup de mort (comprendre ici les moustiques féroces qui n’avaient sans doute pas bu la moindre goutte de sang depuis des jours). 

3 traversées de lacs et 2 longs portages dans la forêt plus tard il est 20h, nous sommes samedi soir et nous venons de vivre ce que je considère moi même comme l’une des plus dures épreuves jamais vécues. Nous calmons les piqures de moustiques en savourant une baignade dans le lac au coucher du soleil.

L’esprit reposé nous savourons également notre bière tout en ayant à l’esprit que le pire reste à venir. Le lendemain matin nous prenons nos pagaies à contre coeur ayant conscience de l’épreuve qui nous attend, le chemin du retour ne sera pas de tout repos. 7h plus tard nous nous écroulons.

Non ce ne fut pas un week-end reposant mais oui il sera inoubliable.

Clémence

08 août 2016
01 août 2016
31 juil 2016
25 juil 2016
24 juil 2016
19 juil 2016
26 juin 2016
22 juin 2016