Personal blogs from abroad students at L'École de design Nantes Atlantique
30 sept 2018
Au pays du sourire – Les temples d’Angkor. Part 2.1
image

« Qui nous dira le nom de ce Michel-Ange de l’Orient qui a conçu une pareille œuvre, en a coordonné toutes les parties avec l’art le plus admirable, en a surveillé l’exécution de la base au faîte, harmonisant l’infini et la variété des détails avec la grandeur de l’ensemble et qui, non content encore, a semblé partout chercher des difficultés pour avoir la gloire de les surmonter et de confondre l’entendement des générations à venir ! » (Henri Mouhot)


Jour 2 :

Grande boucle (24Km + 14Km aller-retour) avec le lever du soleil sur Angkor Wat.

Départ à 4h30 de l’auberge pour ne pas rater le lever de soleil ! 

Enfourchant ma bicyclette, je pédale à travers la nuit encore sombre.

Que d’aventures ! Personne sur la route, quelques rayons de lumières matinales commencent à pointer. À la croisée entre deux mondes, le jour et la nuit. Ça rend Angkor encore plus mystérieux !

Arrivant au temple, tout est sombre, il faut une lampe de torche pour arriver au point “photo souvenir”. De nombreuses personnes ont été matinales, il faut pousser des coudes pour se faire une petite place.

Angkor Wat est l’un des premiers temple du site à ouvrir tôt ses portes. Avant que toutes les autres personnes aient la même idée, je file vers l’intérieur du temple pour être la première.

Un rapide topo sur Angkor Wat:

Symbole du drapeau cambodgien, il est l’archétype de l’architecture, de l’art, de la culture Kmère au Moyen-Âge. Il a été construit au XIIe par Suryavarman II, en tant que temple d’État et capitale Kmer. 

Sa découverte en 1860 par Henri Mouhot permet de redécouvrir une civilisation très avancée pour l’époque. Jusqu’à très récemment tout le monde pensait que le temple datait de la même époque que la Rome antique car personne croyait les Kmers capable d’une telle construction. Du fait qu’il n’y ait pas eu de transmissions écrite, petit à petit les villageois de la plaine se mirent à croire que le temple avait été érigé par les dieux.

Sa conservation quasi exceptionnelle est en partie due au fait qu’il a toujours été en activité en tant que temple hindou (au début) puis bouddhiste (aujourd’hui). Les immenses douves entourant le sanctuaire l’ont protégé de la jungle.

Il me faudra bien 2 bonnes heures pour apprécier chaque détail, chaque fresque. Le lieu est immense avec un enchevêtrement de galerie, de niveaux. L’endroit est tout simplement magique !

Les cars de touristes chinois commencent à débarquer au temple, c’est le signe qu’il faut que je prenne de l’avance sur le circuit pour éviter la foule.


Tout est dans l’instant…

Shanghai
09:54

Happy Chuseok ~ !

Bonjour tout le monde ! Encore une bonne semaine avec BEAUCOUP de temps libre à cause de Chuseok ! En réalité, je fais tellement de chose en une semaine qu’à la fin de la semaine j’ai souvent l’impression qu’il s’en est passé 3 ! Même dans la même journée…

Séoul
07:36

29 sept 2018